[Virgin Fleet] Par le pouvoir de la virginité, je protégerai mon pays !

Note préliminaire : non, ceci n’est pas un hentai.

L’industrie de la japanime est un formidable univers où l’imagination et l’audace à les faire concrétiser ne cesse de surprendre. Les exemples de délire totalement assumé jusque dans le procès sur la place publique sont beaucoup trop nombreux pour être listé. J’en ai vu pas mal, à tel point que je me retrouve parfois pokerface devant certains d’entre eux quand d’autres se demandent quel type de drogue a pris le staff derrière l’œuvre.
Et pour cet article, je vais vous parler d’un chef d’œuvre de non-sens, de délire assumé et à la réalisation totalement dépassé : Seishōjo Kantai Virgin Fleet, un anime qui sent vraiment l’old school à deux km à la ronde et dont la virginité d’une femme est devenue une arme de destruction massive.

virgin fleet dvd cover

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’académie navale pour filles de Nakano a pour nom de code « Virgin Fleet ». Les élèves du projet Virgin Fleet possèdent tous une forme une pouvoir magique ayant pour essence leur virginité. Le but de ce projet est de les entraîner afin de protéger le pays.
En effet, la guerre russo-japonaise s’est terminée sur un cessez-le-feu (et non pas sur une victoire japonaise), quand une « vierge » se sacrifia en utilisant sa virginité ses pouvoirs magiques pour anéantir la flotte d’invasion ennemie.

Avec la peur d’une reprise des hostilités, l’aspirante pilote Umino Shiokaze se révèle être l’élève ayant le plus grand potentiel vierge magique de l’académie alors qu’elle fait partie des plus mauvaises élèves.
Alors qu’elle se rapproche de plus en plus de son fiancé, l’État-major veut à tout prix arrêter le projet pour raison budgétaire, tandis que l’académie fait face à son État-major mais également aux tentatives d’espionnages ennemis.


Seishōjo Kantai Virgin Fleet, qu’on appelera tout simplement Virgin Fleet, est une série de trois OAV produit en 1998 par le studio AIC. Aussi étonnant que ça puisse paraître, Virgin Fleet est une création totalement originale et n’est donc pas une adaptation de visual novel ou d’ouvrage quelconque comme le laissait présager son setting. Ce n’est qu’un an plus tard que la série d’OAV se verra transposé sur Playstation et disponible seulement en import.
Mais le plus surprenant reste notamment les types à l’imagination débordante qui ont réussi à mettre sur pied cette histoire. Pour bon de nombre de personnes, otaque ou non, les noms d’Ōji Hiroi et de Yasuhiro Imagawa n’évoquent absolument rien. Par contre, à la lecture de leur CV, force est de constater que ces gars-là sont respectueusement créateur de la grosse franchise Sakura Taisen et réalisateur de série habituellement pour fille comme Giant Robo, G Gundam, Shin Mazinger Shōgeki! Z-Hen et autre Tetsujin 28-gō.

Ah tout de suite, ça donne une autre impression hein ?

virgin-fleet_1

Virgin Fleet est apparu presque un an après l’anime Sakura Taisen et deux ans après le jeu-vidéo éponyme, et ça se sent. Les similitudes sont tellement fortes entre les deux séries qu’on arrive à deviner qui en est l’auteur. L’époque où déroule l’histoire est quasiment la même, l’environnement de la série est militaire, les personnages principaux sont des femmes qui ont du caractère, qui sont le moteur de la série et n’hésitent pas à aller de l’avant, la conception même des personnages est ressemblante, les hommes sont relégués à ce que d’habitude les femmes sont dans la plupart des animes durant cette époque : de simple support (humoristique ou scénaristique).

Malheureusement, elle ne fait que trois OAV, là où son histoire nous donne plus de matière pour l’imaginer s’étaler sur au moins six épisodes. Il est même à parier que ce projet a davantage été pensé pour une série de cette longueur, tant les éléments donnés au début de la série sont nombreux. Le générique d’ouverture et le premier OAV nous présentent une pléthore de personnage tous aussi différents et intéressants que les autres, des scènes dynamiques, une intrigue « prometteuse » avec des secrets concernant certains personnages ou des histoires secondaires sur eux.
Ils posent les bases d’une histoire certes farfelue mais assumée, des personnages ayant tous leurs importances dans la trame principale tant leurs relations et comportements sont « suspects ». Bref, il y a une certaine ambition pouvant facilement excéder six OAV.

virgin-fleet_2

Mais quand on regarde le reste de la série, tout s’écroule. Cette pléthore de personnage se transforme en un bataillon de figurant, apparaissant même sans aucune raison dans l’intrigue principale, les intrigues secondaires dont les bases ont été planté au premier épisode disparaissent, d’autres personnages inconnus mais indispensables à l’histoire viennent et repartent sans que l’on comprenne qui ils sont et d’où ils viennent, ou des morts reviennent même à la vie puis périssent une seconde fois pour mieux revenir en pleine forme trois minutes plus tard.
J’ignore absolument si cette série a été un succès commercial, mais ça m’étonnerait franchement que ce soit le cas au vu des coupures absolument dantesque du scénario. Là où le deuxième OAV restait au minimum potable et faisait une bonne transition, le troisième est un carnage sans nom où tout ce qui était prévu est expédié en un temps record. Des pans entiers ont dû être supprimés après la vente du premier OAV, expliquant alors la boucherie scénaristique.

virgin-fleet_3

La réalisation dépassé, le chara-design ressemblant à s’y méprendre aux CG d’eroge des années 90, et… et absolument tout en fait, est tellement old-school qu’il peut en rebuter certains.
Malgré le côté « délire assumé » et humoristiques du premier OAV, le reste est tellement loin des espérances qu’on ne peut pas de dire que Virgin Fleet soit un bon anime. Pourtant, les ingrédients étaient là pour faire une bonne série, ou en tout cas un bon nanar — ce qui est un peu le but le série. Mais malheureusement, même en nanar, ça ne passe pas et le fait que Norio Wakamoto double un certain commandant Wakamoto ne suffit pas.

Cet article, publié dans Anime, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour [Virgin Fleet] Par le pouvoir de la virginité, je protégerai mon pays !

  1. misovert dit :

    Tu sais vendre ta came. Il faut absolument que je vois cet anime !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s